Étoiles d'Essen Spiel 2016 : Cottage Garden

Étoiles d'Essen Spiel 2016 : Cottage Garden

Posté le 20/01/2017

Cottage Garden

2,1

Deuxième jeu d’Uwe Rosenberg à être sélectionné dans ce groupe sélect, Cottage Garden reprend la mécanique de son succès de l’année dernière : Patchwork (BGG#39). Pour plusieurs, ce dernier n’avait qu’un seul défaut : il était essentiellement destiné à deux joueurs.

 

Uwe remédie à la situation en le destinant pour 2 à 4 joueurs. Et même s’il substitue des morceaux de tissus pour des bacs à fleurs, il conserve essentiellement la même mécanique avec quelques variantes. À nouveau le but du joueur est de remplir complètement son tableau individuel avec des tuiles de formes très variables représentants des arrangements floraux, mais cette fois-ci il aura à sa disposition 2 plateaux de 5x5 cases  sur lesquels 6 cases sont déjà représentées par des pots de fleurs et des cache-pots. Ceux-ci peuvent être recouverts par des tuiles, mais lorsque le plateau est complété les pots non-cachés vaudront 1 point et les cache-pots, 2 points. Le joueur a tout le loisir de placer les tuiles sur n’importe lequel de ses plateaux individuels, et lorsqu’un des deux est complété, le décompte se fait immédiatement et le plateau est remplacé par un autre. Si le joueur ne veut ou ne peut pas prendre de tuiles. Il aura toujours le loisir de prendre 1 jeton « pot de fleur » capable de couvrir uneseule case du plateau individuel.

 

Contrairement à Patchwork, les tuiles à sélectionner sont placées aléatoirement sur un grand plateau central de 5 x 5 cases. Un dé à 6 faces est placé sur le pourtour de ce grand plateau. Ce dé a deux fonctions : il indique la colonne disponible pour choisir les tuiles et sert aussi de compte-tour. En début de partie, la face 1 est visible. Lorsque le premier joueur aura choisi sa tuile, il déplace le dé d’une case vers la droite montrant ainsi les tuiles que le deuxième joueur peut sélectionner. Le dé continuera son trajet et lorsqu’il aura fait un tour complet du tableau, on placera la face 2 et ainsi de suite.

 

Par suite des actions des joueurs, le plateau se videra progressivement. Lorsque le dé indiquera une rangée/colonne où il ne reste que deux tuiles (3 auront déjà été choisies), le joueur actif devra  combler les espaces vides à l’aide de nouvelles tuiles qui ont été placées sur le pourtour du grand tableau. Les tuiles ne seront pas choisies au hasard mais tout comme dans Patchwork, les tuiles suivant le marqueur doivent être choisies dans l’ordre. Petite touche intéressante : le marqueur est une brouette en 3D (qui devra être montée avant la toute première partie) qui est remplie de jetons « pots de fleurs » capable de recouvrir une case du plateau individuel. Lorsque les pièces auront été placées sur le plateau, la brouette sera déplacée jusqu’à la prochaine pièce disponible. L’espace laissé à l’arrière de la brouette sera comblé par les pièces récupérées après qu’un des joueurs ait complété un de ses plateaux individuels.

 

Chaque joueur aura aussi un plateau individuel de décompte de points. Celui-ci est en forme d’équerre et il peut facilement cerner les plateaux individuels. Sur cette équerre deux échelles sont imprimées : une pour les pots de fleurs décomptés et l’autre pour les cache-pots décomptés. Particularité : trois cubes sont placées sur chacune des échelles. Lorsqu’un décompte survient, le joueur a tout le loisir de déplacer n’importe lequel des 3 cubes associés. À différents endroits sur cette échelle on retrouve des repères. Si un des cubes atteint ce repère le joueur récupère un jeton « chaton » qui tout comme les jetons pot de fleur peut recouvrir 1 seule case du plateau individuel (ce qui devient intéressant pour combler d’éventuels vides dans la structure des bosquets de fleurs). Lorsque le joueur aura mis les 3 cubes d’une même couleur, il recevra un jeton « pot de fleur ». Finalement le premier joueur réussissant à amener le premier de ses cubes sur la dernière case de l’échelle, il recevra un boni de 20 points (représenté par une ruche). Le second joueur à  y parvenir recevra un boni de 10 points.

 

Le jeu se poursuivra ainsi jusqu’à ce que la 6e ronde soit enclenchée marquant le début de la ronde finale. Pour compliquer les choses si un des plateaux individuels n’a que trois tuiles ou moins, le plateau est éliminé. Il ne lui restera qu’un seul plateau pour terminer la partie. De plus chaque tuile prise à son tour, deux points seront retranchés de son échelle de points de victoire. Cette situation forcera donc les joueurs à bien planifier leur fin de partie afin d’éviter ce malus.

 

Même si le jeu peut sembler répétitif pour certains, Cottage Garden comble un vide laissé par Patchwork. Classé 4e au niveau des attentes avec 454 points, il a quand même su attirer suffisamment l’attention pour se hisser parmi les meilleurs.

 

Seul l’avenir dira s’il pourra joindre son ainé à titre de succès populaire.